MAIRIE DE NEBIAN
MAIRIE  DE  NEBIAN

Dimanche 11 novembre 2018, la commémoration de l’armistice mettant fin à la 1° guerre mondiale a pris une tonalité particulière. En cette année marquant le centenaire de la fin de ce conflit terrible, la municipalité avait convié les Nébianaises et les Nébianais à se retrouver devant le monument aux morts érigé après cette guerre et non devant celui de la mairie, plus récent : ils ont été très nombreux, grands et petits, à venir accomplir ce devoir de mémoire.

Le représentant des anciens combattants, Maurice Schneider, a lu un texte évoquant le courage et l’abnégation de tous ces hommes venus du monde entier, rappelant l’indicible souffrance endurée par l’ensemble des soldats et leurs familles, faisant aussi appel à la mémoire de chacun afin que cette souffrance inspire nos actions en faveur de la paix, de la solidarité et de la fraternité.

Francis Bardeau a d’abord remercié les anciens combattants, les membres des associations, la directrice de l’école, les professeurs et les élus pour leur présence. Il s’est ensuite adressé aux enfants pour leur dire à quel point il était heureux de les voir en ce lieu de mémoire, aux côtés de leurs professeurs et de leurs parents. Il a rappelé que cette guerre a marqué la fin d’un monde et le début d’un monde nouveau, mais aussi que ce carnage défiait la raison et nous questionne toujours. Il a souligné le rôle essentiel des femmes pendant le conflit, et a précisé qu’ensuite elles avaient été reléguées sans ménagement à leur « rôle traditionnel », et qu’il faudrait attendre des dizaines d’années pour qu’elles acquièrent de nouveaux droits. Il a aussi demandé qu’on se souvienne des combattants d’Outre-mer, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.  Il a précisé que c’est au cours de cette guerre, plus précisément en 1917, que sont nés la conscience de l’inutilité des conflits armés et le désir de paix découlant de ce sentiment. Pour terminer, il a appelé à la vigilance, à une époque où les valeurs de paix et de solidarité sont fragilisées.   

Des enfants de la classe de Mme Soulayrol ont chanté « la Strasbourgeoise » :  une chanson qui évoque l’incompréhension d’une petite fille qui doit affronter le départ de son père au front, puis sa tristesse et la révolte de sa mère à l’annonce de sa mort au combat. Ils ont ensuite lu un poème de Jacques-Hubert Frougier intitulé « Folie meurtrière ». Aline Bonniol Jullian a lu avec beaucoup d’émotion des cartes que son grand-père avaient envoyées du front à son épouse et à ses deux jeunes enfants.

Après le dépôt d’une gerbe, la sonnerie aux morts a retenti, suivie d’une minute de silence et de la Marseillaise chantée à capella. Après cette cérémonie émouvante, les Nébianais se sont retrouvés très nombreux pour partager le verre de l’amitié offert par la municipalité.

apprendre à réparer des objets : cliquez sur ce lien

Nouveaux horaires à la bibliothèque : cliquez sur ce lien

cliquer sur ce lien pour accéder au site officiel de Ricote

www.ricote.es/ricote/

 

Les photos et les textes peuvent

être imprimés, mais uniquement

POUR UN USAGE INDIVIDUEL ET GRATUIT

Comment nous joindre

MAIRIE DE NEBIAN

Place Jean MOULIN

34800 NEBIAN

 

Téléphone : 04 67 96 10 83

Fax : 04 67 96 06 43

mairienebian@gmail.com

Horaires d'ouverture de la Mairie

Du lundi au vendredi :

8H30 à 12H00 -13H30 à 17H